Search
dimanche 13 juin 2021
  • :
  • :

Des nanoparticules dangereuses dans les bûches de Noël

image_pdfimage_print
(Photographie d'illustration)

(Photographie d’illustration)

L’association Agir pour l’environnement vient de dénoncer la présence d’additifs potentiellement cancérogènes dans une centaine de desserts glacés, essentiellement des bûches de Noël. La présence de ces additifs n’est pas mentionnée sur l’étiquette des produits.

Chaque année, la bûche de Noël tient une place toute particulière lors du repas de fin d’année. Dans une étude publiée jeudi, l’association Agir pour l’environnement dit avoir « identifié 100 desserts glacés, essentiellement des bûches de Noël, susceptibles de contenir des nanoparticules ». Ces substances potentiellement dangereuses ne sont pas indiquées sur l’étiquette du produit.

Les desserts concernés sont vendus sous les marques : Carte d’Or, Lenôtre, Fauchon, Leclerc, Picard, Monoprix, Lidl, et Auchan…

Agir pour l’environnement pointe du doigt l’utilisation de deux « colorants que l’on retrouve en général à l’échelle nano-particulaire : le E171 (dioxyde de titane) et le E172 (oxydes de fer) ». La présence de ces additifs dans différents produits alimentaires, notamment des sucreries, a déjà été dénoncée par d’autres associations et ONG. Cette nouvelle liste de produits porte le nombre de produits alimentaires suspects à plus de 350 (liste complète sur www.infonano.org) : bonbons, chewing-gums, mélanges d’épices, chocolats, biscuits…

Agir pour l’environnement appelle donc à appliquer « la mention [nano] » sur la liste des ingrédients des produits relevés.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.