Search
mercredi 21 oct 2020
  • :
  • :

Vosges – Nouvelle manifestation dans les rues d’Epinal contre les réformes du gouvernement

image_pdfimage_print

P1370179

Les syndicats manifestent ce jeudi dans les rues d’Epinal. Ils étaient près de 300 manifestants à protester contre « la régression sociale et les inégalités ». Dans leur viseur : la hausse de la CSG, les mesures d’économie dans la fonction publique et la réforme de l’assurance-chômage.

De nombreuses manifestations ont lieu un peu partout en France, comme à Epinal. Les syndicats critiquent les ordonnances et les mesures d’économie dans la fonction publique.

« Ce gouvernement aggrave encore les attaques portées contre le code du travail en permettant une flexibilité totale et des licenciements sans justification, des indemnités de licenciement revues très largement à la baisse, des référendums d’entreprises demandés par les patrons qui imposeront leur volonté y compris par des votes qui ne seront pas secrets. Il y a aussi la fin de la représentation des syndicats dans les entreprises de moins de 30 salariés, le regroupement des institutions représentatives du personnel, donnant moins de pouvoir aux salariés d’être représentés etc. » commente Franck Pattin, le secrétaire général de l’union départementale FO Vosges.

Selon lui, les réformes s’attaquent aussi à la formation professionnelle en donnant la possibilité au patronat de mettre les jeunes à partir de 14 ans dans une formation « tout en voulant remettre en cause l’assurance chômage dans son fonctionnement, en indemnisant toujours moins les chômeurs ».

La disparition des régimes spéciaux

Les syndicats contestent aussi les retraites mises à plat et l’établissement de la retraite par point avec au passage la disparition des régimes spéciaux et du code des pensions civiles et militaires. Mais cette réforme prévoit aussi l’augmentation de 1,7 point de la CSG touchant « contrairement à ce que ce gouvernement annonce, les fonctionnaires et les retraités qui touchent 1200 € par mois ».

« Ils s’attaquent à la sécurité sociale«

« Poursuivant leur «œuvre» de destruction massive, ils s’attaquent à la sécurité sociale par le biais de la démolition de l’hôpital et en augmentant la CSG. Gageons qu’ils trouveront encore le moyen de faire des économies en s’attaquant aux structures même de la Sécu et de son personnel. Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore les travailleurs de ce pays doivent se mobiliser. » conclu-t-il.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.