Search
dimanche 28 nov 2021
  • :
  • :

Vosges – Lancement d’une démarche de redynamisation des villes moyennes

image_pdfimage_print

Redynamisation_CV_Villes_Moyennes-6

En ce lundi 6 novembre, le maire David Valence, le préfet des Vosges Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts et Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand Est, ont participé au lancement d’une démarche de redynamisation des centres-villes des villes moyennes, qui s’est déroulé cet après-midi à la Tour de la Liberté en présence de nombreux élus.

Un lancement qui s’inscrit dans une expérimentation nationale coordonnée par le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires – CGET – menée en faveur de 17 villes moyennes, dont 7 sont situés dans le Grand Est. Saint-Dié-des-Vosges est l’une de ces villes, tout comme Lunéville, Bar-le-Duc, Longwy, Guebwiller, Sedan et Chaumont. Cette démarche s’appuie sur un diagnostic préalable, qui établit que les territoires ruraux les moins denses de la région sont soumis, plus que d’autres, à des difficultés autant économiques que sociales et démographiques. L’accompagnement des villes moyennes, qui constituent un élément essentiel du maillage urbain de ces territoires ruraux, est l’un des éléments de réponse au risque de fracture territoriale. Cette expérimentation se traduit par un accompagnement de proximité des villes ciblées par le bureau d’études l’Atelier des Territoires.

Concrètement à Saint-Dié-des-Vosges, la démarche de revitalisation du centre-ville sera axée autour de l’habitat et la démographie; l’économie et le commerce; l’accessibilité et la mobilité; le patrimoine; le tourisme. 5 grandes thématiques identifiées en partant du quadruple constat suivant : la hausse de la vacance des commerces déodatiens, signe de la plus apparent de dévitalisation; la baisse lente et continue de la population du centres-ville due à une offre résidentielle peu attractive et inadaptée; l’existence d’un panel d’atouts (touristiques, patrimoniaux ou architecturaux) à valoriser et à articuler; la mise en place de nombreuses démarches, qui sont la preuve d’une dynamique à la fois affirmée et partagée.

Les différentes actions qui seront ainsi menées pour la redynamisation du centre-ville déodatien impliqueront le renforcement de la centralité de la ville par des aménagements, la circulation de transports adaptés ou encore la levée des freins à l’emploi, avec notamment un soutien accru aux demandeurs d’emploi et aux commerces. Toujours dans le cadre de cette démarche, il s’agira également de situer dans un réseau Saint-Dié-des-Vosges, ville centre d’un vaste territoire intercommunal, afin de valoriser sa position géographique stratégique. Car en plus ou moins une heure de route, les Déodatiens peuvent se rendre à Nancy, Epinal, Strasbourg ou encore Colmar. Et outre ces différentes pistes de réflexion et de travail, cette démarche a aussi comme but de « refaire naître un sentiment de fierté chez les habitants de Saint-Dié-des-Vosges et de son territoire », comme cela a été précisé cet après-midi.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.