Search
vendredi 23 oct 2020
  • :
  • :

Inauguration de l’Historial du Hartmannswillerkopf, haut-lieu du souvenir de la guerre 1914-1918 dans le Grand Est

image_pdfimage_print
Historial extérieur © J. Ley

Historial extérieur © J. Ley

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, a participé à l’inauguration de l’Historial du Hartmannswillerkopf, en présence des Présidents de la République français et allemand, Emmanuel Macron et Frank-Walter Steinmeier, ce vendredi 10 novembre 2017.

Haut-lieu du souvenir de la guerre 1914-1918, symbole d’une lutte acharnée pour la conquête et la conservation des crêtes vosgiennes, champ de bataille tragique sur lequel sont morts plus de 20 000 soldats français et allemands, le Hartmannswillerkopf s’est engagé dans un vaste programme de valorisation du site dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre afin d’en faire un lieu de tourisme de mémoire d’envergure européenne.

Pour Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, « il y a, en Grand Est, un fort attachement à l’idéal européen.  Parce que nous sommes ici sur des terres qui ont souffert de l’absence d’unité européenne. Nous sommes ici dans une région où les noms du Hartmannswillerkopf, de Schirmeck, de Verdun, de la bataille des Ardennes et de la poche de Colmar, de la bataille de Reims et de la charge de Reichshoffen ne rivalisent pas, ni en intensité ni en nombre de victimes. C’est ce que ce lieu nous permet : regarder l’histoire et la mémoire en face. Le faire et avancer. Le faire pour avancer ».

La Région Grand Est a ainsi souhaité participer à ce projet d’ampleur et d’intérêt général, à hauteur de près de 700 000 € dont 450 000 € ont été attribués au titre de la politique régionale en faveur du Massif des Vosges et près de 250 000 € au titre du dispositif de soutien aux projets patrimoniaux d’envergure.   La construction de l’Historial a également été soutenue financièrement par le programme INTERREG Rhin Supérieur, dont la Région Grand Est est l’autorité de gestion, et ce, à hauteur de plus de 800 000 €.

* * *

La Région Grand Est mène depuis de nombreuses années une politique dynamique de soutien à son patrimoine mémoriel, historique et à la promotion du tourisme de mémoire. Le Grand Est dispose en effet d’un important patrimoine de mémoire à sauvegarder, à valoriser et à animer. La politique régionale vise à perpétuer le devoir de mémoire, à donner du sens à la construction européenne et à la promotion de la paix.

Plusieurs dispositifs ont été mis en place afin de protéger ce patrimoine historique et de perpétuer son souvenir :

–          le devoir de mémoire pour les lycéens du Grand Est permettant aux jeunes d’acquérir des connaissances historiques et de développer leur curiosité et leur ouverture d’esprit. Il s’agit de projets culturels et artistiques en lien avec le devoir de mémoire, de projets de recherches ou de déplacements sur des lieux de mémoire et d’histoire. La Région a notamment mis en place, depuis plusieurs années, un partenariat avec la Fondation pour la mémoire de la Shoah pour la réalisation d’un projet d’établissement et l’organisation d’un voyage d’études de lycéens à Auschwitz,

–          le soutien aux projets culturels, commémoratifs et événementiels relatifs à la mémoire des conflits,  afin de soutenir des initiatives présentant un rapport direct et fort avec la commémoration des conflits armés des 19ème et 20ème siècles sur le territoire,

 

–          le soutien au tourisme de mémoire. Enjeu culturel et touristique, le tourisme de mémoire préserve les vestiges comme témoins d’une époque et contribue au dynamisme du territoire. Fortement marquée par des décennies de conflits, la Région Grand Est développe le tourisme de mémoire pour faire émerger une offre touristique et mémorielle d’excellence à l’international et favoriser la transmission de ce patrimoine aux générations futures,

–          la sauvegarde du patrimoine régional, en finançant et soutenant des projets emblématiques et lieux d’histoire, du Hartmannswillerkopf, au Mémorial de Verdun, en passant par le Mémorial Alsace Moselle de Schirmeck ou encore le projet de rénovation du Musée de la résistance de Mussy-sur-Seine.

 

Tous les dispositifs d’aides et de soutiens de la Région sont à retrouver sur le site : www.grandest.fr

La Région Grand Est est également autorité de gestion du Programme INTERREG Rhin Supérieur, programme de l’Union Européenne qui a pour objectif de soutenir des projets transfrontaliers mené par des partenaires de part et d’autres des frontières française, allemande et suisse. La Région gère ainsi une enveloppe de 109 M€ de FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) pour le compte de l’UE, pour la période 2014-2020, et au nom des différents partenaires de programmes institutionnels français, allemands et suisses (Etats, Région, Départements, cantons, Regierungspräsidien etc.). La construction de l’Historial s’inscrit dans l’Objectif Spécifique 9 du Programme Opérationnel INTERREG, qui permet de cofinancer des projets patrimoniaux, touristiques ou culturels intéressants pour le développement économique et le potentiel d’emplois à l’échelle transfrontalière. Au titre du tourisme de mémoire, le projet de construction de l’Historial, au-delà du symbole fort qu’il représente, a été considéré comme particulièrement pertinent, notamment au regard du nombre de visiteurs attendus, ce que confirment les premiers chiffres communiqués depuis l’ouverture au public le 3 août dernier. En 2012, le Programme INTERREG avait déjà cofinancé les travaux de réhabilitation du monument et de la crypte, à  hauteur de 956 677 €.

 

Pour en savoir plus sur le Programme INTERREG Rhin Supérieur : http://www.interreg-rhin-sup.eu




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.