Search
vendredi 30 oct 2020
  • :
  • :

Le centre hospitalier de l’ouest vosgien met en place un nouveau groupe de travail En vue d'améliorer la sécurité au sein des structures.

image_pdfimage_print

groupe-travail

En collaboration avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), le Centre Hospitalier de l’Ouest Vosgien s’est inscrit dans une politique de prévention et de sécurisation de la prise en charge des patients et des conditions de travail des professionnels.

En effet, depuis janvier 2017, le CHOV a mis en place un groupe de travail en vue d’améliorer la
sécurité au sein de ses structures :

  • Hôpital Site de Neufchâteau
  • Hôpital Site de Vittel
  • Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Val de Meuse (Neufchâteau)
  • Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) du Petit Ban (Vittel)
  • Institut de Formation en Soins Infirmiers et Institut de Formation Aide-Soignant (Neufchâteau).

Cette démarche s’inscrit dans l’amélioration de la qualité de vie au travail pour les professionnels et vers une sécurisation du parcours du patient au sein de l’établissement. En quoi consiste-t-elle ? Plusieurs axes ont été abordés lors des diverses réunions et plusieurs actions ont été ou vont être mises en place dans quelques mois. Au niveau sécurité, un prestataire privé de sécurité intervient quotidiennement, un système de vidéo protection va prochainement être installé au sein de chaque site. Au niveau des services, plusieurs informations sont affichées et sont à disposition des agents et des patients, telles que « les droits et devoirs des patients », des fiches reflexes réservées aux
professionnels en cas de situation d’incivilité, …

Pour améliorer les conditions de travail des professionnels, Monsieur Ludwig MULLER, Psychologue du travail, a été recruté à plein temps sur le CHOV. Enfin, une formation intitulée « formateur gestes préventifs et maîtrise des comportements violents », dispensée par le CHU de Limoges, selon la méthode GROUILLE SMOLIS, va débuter au premier semestre 2018. Cette formation, visant à aider les professionnels à faire face aux situations d’incivilités verbales ou physiques, sera dispensée auprès de 8 agents volontaires et sélectionnés du CHOV. Leur mission, transversale, sera de transmettre les connaissances et compétences acquises pendant cette formation, aux professionnels du CHOV.

A terme, l’ARS envisage de déployer les formateurs du CHOV auprès d’autres établissements afin de s’inscrire dans une démarche territoriale de prévention et de sécurisation des patients et des professionnels.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.