Search
jeudi 29 oct 2020
  • :
  • :

Le jardin archéologique de Grand dévoile ses secrets

image_pdfimage_print

jardin-archeo-Grand (1)

Le projet collectif de recherches mené actuellement par le département des Vosges, portant sur l’étude de la ville antique de Grand permet de mieux en comprendre l’originalité. « Les recherches rue du Ruisseau, qui ont débuté en 2010, avaient pour objectif de caractériser la nature des vestiges situés dans un secteur clé de l’agglomération antique. » Explique Luc Gerecke, vice-président du conseil départemental. Cette parcelle est délimitée au nord par la voie qui relie l’amphithéâtre à la porte orientale, à l’ouest par le rempart et à l’est par un édifice public repéré au 19ème siècle, interprété comme des thermes.

Les campagnes de fouilles, dirigée par Thierry Dechezleprêtre, ont révélé la présence d’une vaste galerie de 6m de large et de plus de 40m de longueur, qui se distinguait par la richesse de sa décoration.

jardin-archeo-Grand (3)Parallèlement, cette fouille avait comme objectif de préciser les modalités de la circulation de l’eau en aval de la résurgence mise en évidence sous l’église Sainte-Libaire. « Il s’agit notamment d’élucider le lien entre cette conduite hydraulique, mise au jour dans cette parcelle et les vestiges dits des thermes. Après une première utilisation, les dalles de couverture ont été récupérées laissant la canalisation à ciel ouvert. » Note Thierry Dechezleprête. Toujours d’après le responsable de conservation, la découverte d’une vasque suggère que l’eau était alors puisée directement au fond de la conduite. L’ensemble semble avoir fait l’objet d’un démontage et d’une récupération systématique à la fin de l’Antiquité.

Les objets découverts sur ce chantier sont présentés au fur et à mesure des restaurations dans l’espace d’exposition de la mosaïque.

« Les vestiges ont été enfouis pour assurer leur conservation, compte tenu de leur fragilité. » Continue le responsable de conservation. Les objectifs de cette mise en valeur sont multiples : évocation des vestiges par un aménagement paysager, création d’un cheminement de découverte. Le belvédère archéologique est désormais doté de panneaux didactiques.

A l’occasion des journées européennes du patrimoine, le jardin archéologique sera ouvert samedi 16 et dimanche 17 septembre, de 10h à 18h30. Des visites auront lieu en présence de Thierry Dechezleprêtre, responsable de la conservation le dimanche de 15h à 18h.

A.J.

jardin-archeo-Grand (2)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.