Search
jeudi 30 juin 2022
  • :
  • :

Paquet de cigarettes à 10 €, les buralistes vosgiens protestent en bâchant des radars

image_pdfimage_print
(photographie d’archives Claude Noël)

(photographie d’archives Claude Noël)

Face au projet de paquet à 10€, annoncé par Edouard Philippe lors de son discours de politique générale sans concertation avec la profession ni prise en compte du marché parallèle, les buralistes lancent un coup de semonce dans toute la France. Dans les Vosges 5  radars automatiques ont été bâchés dans la nuit du 20 au 21 juillet. Une opération qui a eu lieu dans tous les départements français, pour dire non à cette mesure absurde.

« Par cette action, c’est un véritable tir de sommation que nous lançons, vis-à-vis de Gouvernement comme du Parlement. Il est hors de question d’accepter un paquet à 10 €, alors que 27,1 % du tabac est encore acheté aux frontières, sur Internet ou dans la rue ! », explique Catherine Marcel, Présidente de la Chambre syndicale des Vosges.

« C’est une véritable provocation !«

Une réalité que le Gouvernement ignore avec ce projet. Un projet annoncé juste avant les vacances, au moment où le passage aux frontières est maximum, sans aucune concertation avec la profession.
« C’est une véritable provocation ! S’ils veulent vraiment faire baisser le tabagisme, qu’ils commencent à établir un grand plan de lutte contre ce fléau, qui décrédibilise toute politique de Santé publique, casse le réseau des buralistes, au lieu de chercher à nous faire disparaitre ! », s’insurge Catherine Marcel. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait, en effet, annoncé tabler sur un paquet de cigarettes porté à 10 euros d’ici trois ans.

« Le tabac en France entraîne plus de 80 000 décès par an«

« Le tabac en France entraîne plus de 80 000 décès par an. C’est la première cause de mortalité évitable, et la consommation quotidienne de tabac augmente chez les adolescents. Ne rien faire est exclu », a expliqué le premier ministre Édouard Philippe, lors de son discours de politique générale le 4 juillet.
Au niveau européen, « à partir du moment où il est établi que le tabac est un produit dangereux, il est anormal qu’il puisse circuler librement. Il faut rétablir des restrictions d’importation de tabac strictes ! », précise le Président de la Confédération.

Au niveau national, les buralistes veulent que le gouvernement mette en place un grand plan de lutte, avec comme principales mesures : un moratoire sur la fiscalité du tabac, une coordination entre Douanes, Police nationale, Gendarmerie et la magistrature, des campagnes de sensibilisation de l’opinion publique, des actions coup de poing aux frontières, sur les circuits de livraison des colis, dans les quartiers où le trafic sévit, des conventions avec les expressistes pour refuser le tabac acheté sur Internet, des contrôles renforcés auprès des autocaristes organisant des voyages dans les pays voisins et enfin un renforcement des sanctions : fermeture immédiate d’un commerce vendant des cigarettes de contrebande.
C.K.N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.