Search
mardi 26 jan 2021
  • :
  • :

Contrexéville – Conseil municipal : Travaux à l’espace Chedid et augmentation du capital de la SPL « Destination Vittel – Contrexéville »

image_pdfimage_print

sdr

C’est à un conseil municipal rapide et concis auquel ont particpé les élus Contrexévillois ce mercredi soir. En approximativement une heure, l’assemblée a examiné les 14 points inscrits à l’ordre du jour.

En ouverture de la réunion de travail, le maire Luc Gerecke a procédé à l’installation d’un nouveau conseiller municipal, Guy Grosmaire, suite à la démission d’Évelyne Florentin.

Une fois ce dernier officiellement  à son poste, les élus ont procédé à l’adoption de l’augmentation du capital social de la Société Publique Locale « Destination Vittel – Contrexéville. » Pour rappel, afin de procéder au transfert de la compétence « promotion du tourisme« , les deux villes thermales ainsi que les anciennes communautés de communes Terre d’Eau et de Bulgnéville entre Xaintois et Bassigny ont procédé à la création d’une SPL (société publique local). Au moment de sa constitution, l’entité a été créée avec un capital de 37 000€, aujourd’hui entièrement libéré.

« Compte tenu des activités confiées par ses actionnaires à la SPL, la capitalisation initiale est insuffisante afin d’assurer de sa stabilité financière. » Annonce Luc Gerecke. Une augmentation totale de 263 000€, souscrit par les trois actionnaires fondateurs est donc proposée, passant d’un capital de 37 000€ à 300 000€. La ville de Contrexéville possédant 40% des actions, recapitalise donc la SPL à hauteur de 105 200€, portant son nombre d’actions à 1 200.

L’espace Chedid remis au goût du neuf

Suite à ce point, où aucune observation n’a été faite par l’assemblée délibérante, les élus se sont penchés sur la demande de subventions auprès de l’Etat afin de réaliser des travaux d’amélioration énergétique et de mise aux normes de l’Espace Andrée Chedid.

La commune s’est engagée, depuis octobre 2014, dans une démarche Agenda 21. Elle a choisi de mener des actions en faveur du développement durable et de lutter contre le gaspillage énergétique, pour cela l’espace Chedid va subir quelques travaux. « Cet espace socio culturel est un outil déterminant pour la vie associations locale, mais la configuration du bâtiment n’est plus adaptée aux besoins des utilisateurs. » Explique le premier magistrat. La commune a donc engagé une réflexion globale, qui vise simultanément à améliorer le confort d’utilisation et l’efficacité énergétique du bâtiment. Une première tranche de travaux va être lancée et traitera la rénovation énergétique et la mise aux normes et l’accessibilité, pour un montant prévu de 709 300€. Afin de réaliser ces travaux, la commune sollicité différentes aides publiques : 283 720€ (40%) au titre du Fonds Public de Soutien à l’Investissement Local, 42 558€ (6%) du Conseil Départemental et 138 900€ pour l’enveloppe TEPCV. Les travaux devraient débuter dès le second semestre de 2017.

D’autres demandes de subventions ont également été votées : auprès du fonds européen LEADER et du Conseil départemental pour la manifestation Contrexéville Insolite mais aussi, auprès de l’Etat et du Conseil départemental pour la piste cyclable urbaine.

La ville nommée « Terre saine » et une saison estivale en préparation

Enfin, la surveillance de la piscine de plein air au lac pour la saison estivale 2017 a été actée. En effet, la surveillance de la piscine sera assurée par les sapeurs-pompiers Maître-nageur Sauveteur à compter du samedi 24 juin jusqu’au dimanche 3 septembre inclus. De 14h à 19h du lundi au vendredi, et de 13h à 19h, les week-ends et jours fériés. Le coût forfaitaire journalier de l’exécution de cette prestation est fixé à 300€ pour 2,5 agents et à 91 jours en cas de mauvais temps et donc d’inexécution de la tâche.

Avant la clôture de la séance, le conseil municipal a été informé par Arlette Jaworski, adjointe à l’environnement, l’obtention du label « Terre saine, commune sans pesticides » pour la ville. Un label décerné aux collectivités territoriales exemplaires en termes de gestion sans pesticide de leurs jardins, leurs espaces végétalisés et leurs infrastructures.

A.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.