Search
vendredi 17 sept 2021
  • :
  • :

Interdiction de tirer sur le loup : « une provocation de trop » pour les agriculteurs des Vosges

image_pdfimage_print

loup1

La FDSEA, les jeunes agriculteurs des Vosges et la Chambre d’agriculture des Vosges tiennent à réagir suite à la décision du tribunal administratif de Nancy de casser l’autorisation des tirs de prélèvement dans les départements des Vosges et de Meurthe-et-Moselle.

« Face à la détresse des éleveurs et aux conséquences économiques dramatiques engendrées par la présence du loup sur notre territoire, le tribunal administratif a choisi son camp, allant même jusqu’à condamner l’Etat à verser 1000 euros de dommages et intérêts aux associations de protection du loup.

Ceci est une provocation, une insulte faite à notre profession et aux éleveurs qui, pour certains, ont déjà perdu près de 80 animaux. Dans les Vosges, ce sont près de 400 bêtes qui ont subi la prédation du loup ces deux dernières années avec un coût pour la collectivité de plus de 450 000 euros pour les 6 premiers mois de 2016 !

Il est facile, pour un trop grand nombre, de défendre la présence du loup quand les conséquences de ses attaques ne les impactent pas.

La FDSEA, les jeunes agriculteurs des Vosges et la chambre d’agriculture choisissent leur camp : celui de l’élevage, des femmes et des hommes qui travaillent et vivent sur le territoire et le font vivre. De telles provocations ne sont pas de nature à apaiser les tensions. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.