Search
samedi 23 jan 2021
  • :
  • :

Dernier conseil communautaire pour Terre d’Eau Vittel – Contrexéville Deux motions votées à l'unanimité

image_pdfimage_print

DSCN1120

En préambule à l’ultime conseil communautaire de Terre d’Eau Vittel-Contrexéville, le président Jean-Jacques Gaultier a tenu à remercier les deux élus qui ne siègeront plus dans la nouvelle intercommunalité, Dominique Vallon (Haréville) et Jean-Pierre Fenard (Mandres-sur-Vair). La fusion avec la communauté de communes de Bulgnéville entre Xaintois et Bassigny, la nouvelle intercommunalité mise en place au 1er janvier 2017, comptabilisera 70 membres pour 45 communes, pour un territoire de 18 200 habitants.

L’accord d’une subvention à l’association Terre Eau était le premier point sur lequel se sont positionnés les élus. Cette année, l’association a permis la création de 15 emplois sur le territoire. L’ensemble des actions du plan a été mené à bien ou est en cours de réalisation. Sur la base des indicateurs et de la présentation réalisée devant le conseil par l’association, l’assemblée alloue à Terre Eau une subvention de 15 000€.

Une première motion a été soumise au vote du conseil communautaire et a remporté l’unanimité. L’assemblée a donc adopté la motion portant sur la pérennité de la ligne ferroviaire 14. « D’ici quelques jours, les trains ne circuleront plus sur la ligne 14. Tous seront remplacés par des bus. » Rappelle Jean-Jacques Gaultier, « c’est une décision inacceptable. » Le conseil dit non à la décision de la direction régionale de la SNCF et s’oppose donc à la suppression des trains de voyageurs sur la ligne 14.

Suite à cela, un point a été ajouté à l’ordre du jour, celui du vote d’une deuxième motion proposée par les élus des communautés de communes membres du PETR de l’ouest Vosgien. Cette dernière porte sur le projet de modification des limites territoriales. Jean-Jacques Gaultier a tout d’abord rappelé les faits, « sans concertation, le préfet des Vosges a engagé une procédure de modification des limites d’arrondissements, avec le projet de rattacher les 30 communes du Pays de Mirecourt à l’arrondissement d’Epinal et ce, à compter du 1er janvier 2017. » Tous les élus ont voté d’un commun accord, ils ont dit non à ce projet. Le conseil départemental a lui aussi donné, à l’unanimité, un avis négatif sur ce projet.

Dans ce projet de modification des limites territoriales, c’est l’avenir de la sous-préfecture qui est en question. « La sortie de plus de 12 400 habitants de l’arrondissement de Neufchâteau remettrait en cause sa pérennité » s’insurge le président de Terre d’Eau, « ce projet remettrait en question la cohérence territoriale de l’ouest vosgien et de l’ensemble des démarches, travaux et réflexions engagés à l’échelle du territoire, dans le cadre du PETR. »

A.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.