Search
mardi 20 oct 2020
  • :
  • :

Fronde des policiers : « Il y a une criminalité bien installée à Epinal » [vidéo]

image_pdfimage_print

P1230137

Ce dimanche, les policiers d’Epinal, Remiremont et Saint-Dié des Vosges ont manifesté dans les rues d’Epinal pour réclamer plus de moyens. Ils ont aussi compté dans leurs rangs des pompiers et des réservistes vosgiens.

policeUne semaine après le début du mouvement de grogne des policiers, la colère ne faiblit pas. La manifestation a pris de l’ampleur suite à l’agression de quatre agents à Vitry-Châtillon. Leurs collèges de l’Essonne ont été gravement blessés lors d’une attaque aux cocktails Molotov. A Epinal, ils manifestaient ce dimanche soir dans les rues de la cité des Images. Certains sont en uniforme, d’autres en civile avec un simple brassard fluorescent « police ». Les injures sont devenues le quotidien des policiers et des pompiers. « On se fait marcher dessus, on se fait lyncher et on n’a aucune défense. On demande des renforts humains et matériels. » explique un policier.

« Une criminalité bien installée à Epinal »

« Tous les jours on interpelle les mêmes personnes et on les relâche. Cela ne peut plus durer. On est à la limite de la rupture » explique un manifestant. Tous dénoncent le manque de moyens et une justice « trop laxiste » qui après arrestation, relâcherait trop souvent les délinquants.

 « Il y a une criminalité bien installée à Epinal. Aujourd’hui la cité est une plaque tournante de drogue pour les villages alentours. On arrête les délinquants avant de les relâcher » assure un fonctionnaire.

Pour ces policiers « il faut retrouver les valeurs qui sont aujourd’hui bafouées ». Le cortège s’est dirigé vers le monument au mort, place Foch avant d’entonner la Marseillaise. (vidéo ci-dessous).

C.K.N.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.