Search
vendredi 30 oct 2020
  • :
  • :

Démantèlement de la jungle de Calais : 48 migrants accueillis dans les Vosges La grande majorité sont de nationalité soudanaise

image_pdfimage_print

luggage-1685861_960_720

Ce lundi 24 octobre, 7 bus ont quitté la jungle de Calais en direction de la région Grand Est. 271 personnes ont été accueillies parmi lesquelles 18 constituant des familles. Il s’agit du premier groupe d’arrivées de personnes qui devraient rejoindre la région Grand Est. 48 personnes seront accueillies dans les Vosges. 

La répartition par département des personnes arrivées ce jour est la suivante :

– l’Aube : 28 personnes ;

– La Marne : 16 personnes ;

– La Haute-Marne : 24 personnes ;

– La Meuse : 77 personnes ;

– La Meurthe et Moselle : 60 personnes ;

– Le Bas-Rhin : 6 personnes ;

– Le Haut-Rhin : 12 personnes ;

– Les Vosges : 48 personnes

Les départements des Ardennes et de la Moselle seront concernés par des arrivées ultérieures au cours de cette semaine. La grande majorité des migrants accueillis sont de nationalité soudanaise (83% des personnes accueillies).

« Dans le cadre de cette opération, les services de l’Etat de la région Grand Est ont fait le choix de créer des structures d’accueil à taille humaine, identifiées en parfaite concertation avec les élus locaux pour garantir les meilleures conditions d’accueil à des personnes qui fuient les guerres et les persécutions. » explique la préfecture de la région Grand Est. Les CAO (Centres d’Accueil et d’Orientation) sont intégralement financés par l’Etat et leur gestion, ainsi que leur encadrement sont confiés à des associations expérimentées. « Ce dispositif relève de la solidarité nationale. Il répond à un objectif humanitaire permettant de mettre à l’abri des personnes qui se trouvaient en situation de grande précarité à Calais. La mise à l’abri dans le CAO est temporaire. » poursuit la préfecture. Elle doit permettre aux acteurs associatifs d’aider les migrants à constituer un dossier de demande d’asile puisque la très grande majorité de ces personnes s’inscrit dans cette démarche. Il sera procédé ensuite à leur réorientation dans le dispositif d’hébergement déjà existant, dédié aux demandes d’asile (Centres d’accueil de demandeurs d’asile – CADA).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.