Search
samedi 24 oct 2020
  • :
  • :

Contrexéville – Divers dossiers étudiés au Conseil Municipal

image_pdfimage_print
(Photo : google maps)

(Photo : google maps)

C’était  un conseil municipal de rentrée, concis et sans heurt pour les élus contrexévillois ce mardi soir. Quinze points étaient à l’ordre du jour, avec des points financiers, économiques ou patrimoniaux.

L’information d’un don à la commune d’une sculpture en bronze a ouvert la séance. En effet, Simon Paulmier, domiciliée à Contrexéville, souhaite faire don à la commune d’une statuette en bronze. Cette dernière provient du docteur Thiéry (thermes, galerie, petit parc et usine d’embouteillage). La famille de Simone Paulmier en a fait l’acquisition en 1934, lors de la cession de la source aux établissements ESTRA.

statut-ContrexLe Cercle d’Études Contrexévillois a expertisé l’objet, « ce type de statuette était très en vogue à l’époque. On en voit dans toutes les sources exploitées à Contrexéville. La source d’eau Thiéry a été construite entre 1890 et 1900. La statuette peut donc être datée de cette époque….La statue des verseuses d’eau du Pavillon en est un exemple plus moderne. »

La donatrice n’a fait part d’aucune condition ni charge. Le premier magistrat, Luc Gerecke, a rappelé que, par délibération du 15 avril 2014, « délégation lui a été donnée en vue d’accepter les dons et legs qui ne sont grevés ni de conditions, ni de charges. » La décision n’a pas encore été prise, mais pour le maire « l’oeuvre d’art a un grand intérêt dans l’histoire de notre ville. »

Des filtres fermés renouvelés

Depuis plusieurs années, la ville est confrontée à des fuites récurrentes sur les filtres fermés de la station de traitement d’eau potable de Suriauville. Avec l’aide de son délégataire, les fuites ont été réparées par de multiples soudures, sans que cela n’entraîne pour l’heure de conséquences sur la fourniture ou la qualité de l’eau.

« Ces réparations ne sont que provisoires, car la structure des filtres est atteinte et donc, leur pérennité n’est plus assurée et à terme, la ville pourrait se retrouver confrontée à des soucis de qualité d’eau. » explique Luc Gerecke. Afin d’anticiper ces éventuels dysfonctionnements, la ville a engagé une opération de renouvellement des filtres (fer, manganèse et arsenic).

Le coût total de cette démarche s’élève à 216 000€ HT. La ville a donc décidé de solliciter une subvention de la part du Conseil Départemental des Vosges, d’un montant de 16%, soit 34 560€. Les travaux sont prévus pour débuter au premier semestre 2017. « La commune s’engage à réaliser l’opération quelle que soit la décision relative à l’obtention de ces subventions. » note le premier magistrat.

Les prix des concessions funéraires modifiés

Fixés par délibération du 26 mars 1994, les prix des concessions funéraires n’avaient jamais été réétudiés par le conseil municipal, chose est faite depuis hier soir. Afin de tenir compte de l’évolution de la structure familiale et des demandes de la population, ainsi que du coût des travaux d’entretien du cimetière, la classification de ces concessions et leurs tarifs ont été revus. Afin de prévenir le manque de places disponibles, la superficie des concessions sera abaissée à 2,60m².

A compter du 1er janvier 2017, les concessions perpétuelles seront supprimées ainsi que les concessions temporaires (15 ans). Les concessions trentenaires, de 3,75m², passeront de 25,73€ à 100€. Une nouvelle classe de concessions sera créée, une concession cinquantenaire, au prix de 150€. Le prix des caveaux, pour chaque terrain, sera concédé à 1 000€.

A noter que les concessions cinquantenaires et trentenaires pourront être renouvelées. Les deux tiers du prix de chaque concession profiteront à la commune, l’autre tiers sera attribué au Centre Communal d’Action Social. Les tarifs du columbarium, fixés en août 2001, ne seront pas modifiés.

Le CEDEM et ses tarifs

Un autre point de modification de tarifs a été abordé par le conseil municipal. En effet, vu la demande exprimée par des familles ayant souhaité inscrire plusieurs de leurs membres aux activités du CEDEM (Centre de Découverte de la Musique), la demande croissante de pratiques instrumentales multiples et la nécessité de développer le nombre de musiciens inscrits à l’Orchestre d’Harmonie, le conseil municipal a décidé de modifier la grille tarifaire d’inscription. Ces nouveaux tarifs seront applicables dès cette rentrée.

Une réduction de 30% du tarif sera mise en place pour l’inscription à une deuxième pratique familiale et une réduction de 50% pour une troisième pratique. Aussi, une réduction de 70% à la pratique instrumentale individuelle sera instaurée pour les musiciens de l’Orchestre d’Harmonie.

A.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.