Search
jeudi 13 déc 2018
  • :
  • :

La ville de Vittel en bonne position pour les Jeux Olympiques de 2024 Vittel prête à accueillir des équipes en préparation pour les Jeux de 2024

image_pdfimage_print
La ministre des sports, Roxana Maracineanu, aux côtés du vice-président de la région Grand Est en charge des sports, Jean-Paul Omeyer, et du maire de Vittel, Franck Perry (à gauche).

La ministre des sports, Roxana Maracineanu, aux côtés du vice-président de la région Grand Est en charge des sports, Jean-Paul Omeyer, et du maire de Vittel, Franck Perry (à gauche).

Actuellement au salon des maires, à la porte de Versailles à Paris, le premier magistrat vittellois, Franck Perry, a eu l’occasion de croiser le chemin de la ministre des sports, Roxana Maracineanu, qui a été nommée à ce ministère le 4 septembre dernier, en lieu et place d’une autre championne, Laura Flessel. Rappelons que Roxana Maracineanu a été, entre au autre, championne du monde de natation sur le 200 m dos (en 1998) et vice-championne olympique à Sydney (2000). Le point commun entre ces deux sportives de haut niveau, c’est que Laura Flessel et Roxana Maracineanu connaissent très bien Vittel pour y avoir effectué de nombreux stages, notamment en 2000, pour préparer les Jeux de Sydney. Et la ministre n’a pas manqué de dire à Franck Perry, tout le bien qu’elle pensait de Vittel et les bons souvenirs qu’elle en a gardé.

Outre le maire vittellois, il y avait également le vice-président de la région Grand Est en charge des sports, Jean-Paul Omeyer, et la cité vittelloise est revenue sur le tapis puisqu’elle s’est positionnée pour les Jeux olympiques de 2024 qui se dérouleront à Paris. «On en a effectivement parlé et Vittel est bien fléché pour cet événement avec le Grand Est. Une convention va être signée à la fin mois du mois de novembre, entre l’Etat, les comités départementaux olympiques et la Région Grand Est, et Vittel est en bonne position. D’ailleurs la ministre a laissé entendre qu’elle viendrait à Vittel dès qu’elle pourrait libérer une date dans son agenda…», confiait avec enthousiasme Franck Perry.

Alain Buffe

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.