Search
jeudi 13 déc 2018
  • :
  • :

Pauvreté : plus de 8850 personnes accueillies par les équipes du Secours Catholique des Vosges

image_pdfimage_print

P1470416

Le secours Catholique des Vosges vient de dévoiler les derniers chiffres sur la pauvreté dans le département. En 2017, les 700 bénévoles du secours Catholique des Vosges ont rencontré 3107 ménages, soit plus de 8850 personnes. Un chiffre stable par rapport aux années précédentes.

En 2016, le Secours Catholique des Vosges avait accueilli près de 10 000 personnes. Les 27 équipes locales du département ont accompagné en 2017, plus de 8850 personnes.

Beaucoup de familles avec enfants

62% des ménages rencontrés en 2017 sont des familles avec enfants (contre 53,7% en 2012) avec une part de familles monoparentales qui reste importante (48%). La tendance des dernières années se confirme : un tiers de ces familles ont 3 enfants et plus.

La situation des personnes étrangères

Représentant 21% des personnes rencontrées par l’association, la part des personnes étrangères reste stable. La part de personnes déboutées du droit d’asile et sans papiers augmente de 12% en un an pour représenter un tiers des personnes étrangères rencontrées.

La part des inactifs en recul

La part des inactifs (étudiants, inaptes au travail, retraités…) est en net recul (-10% en 1 an) pour atteindre 38% des personnes rencontrées. On note un augmentation des demandeurs d’emploi, une part qui représente 51% des personnes rencontrées, dont plus de 80% sont sans droits reconnus.

Revenu mensuel faible : 542 euros

Le revenu mensuel moyen des personnes rencontrées par l’association vosgienne en 2017 est de 542 euros.

Ainsi 97% des personnes vivaient en dessous du seuil de pauvreté (1026 euros par mois pour une personne seule). Et les deux tiers en dessous du seuil de grande pauvreté (684 euros par mois pour une personne seule).

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.