Search
jeudi 13 déc 2018
  • :
  • :

Les mosaïques victime du temps Communiqué du maire, Franck Perry

image_pdfimage_print

IMGP2344

Pour donner suite aux réactions des Vittellois qui ont circulé ici-et-là, à l’annonce de la dépose des mosaïques de Sylvain Loisant, aux entrées de ville, le maire Franck Perry, tient à apporter les précisions suivantes

«Les mosaïques ont été victimes du temps… Créées et mises en place dans les années 70/80, les structures sont dans un état correct mais les fresques se dégradaient de plus en plus rapidement.

Face à la chute progressive des carreaux de mosaïques, constatant le danger qu’elles représentaient pour les usagers des routes et trottoirs, les mosaïques ont été recouvertes de bâches colorées, devenues supports de communication. Cette mesure a permis de neutraliser les risques de chutes.

La restauration des œuvres de Sylvain LOISANT, mosaïques et fresque sur les murs extérieurs de l’espace culturel Alhambra, a évidemment parallèlement été envisagée. La fresque située sur le mur de l’Alhambra a pu être rénovée par l’artiste dernièrement, en 2017.

Pour les entrées de Ville, et malheureusement, la présence d’amiante a empêché la rénovation des mosaïques de 4 mètres x 3 mètres. Les plaques sur lesquelles sont collés les carreaux sont en effet amiantées comme le confirme un rapport d’un bureau d’étude externe de la Ville. Cette seule raison explique l’impossibilité de restaurer l’œuvre sur son support initial.

En tout état de cause, il devenait pourtant urgent de les déposer. Dans leur état en nette dégradation, avec les années, les mosaïques avaient perdu beauté, netteté et esthétisme. Les opérations de nettoyage ne suffisaient plus à redonner leur superbe à ces œuvres ni à leurs supports.

Cette opération de dépose des mosaïques s’est effectuée donc hier. Elle a été réalisée en accord avec Sylvain LOISANT. Aucune autre solution n’était envisageable, pour des raisons de sécurité, de santé et de salubrité publique.

Je tiens à souligner que ces 4 mosaïques ne sont pas mises au rebut. Elles sont entreposées dans les locaux du Centre Technique Municipal. A plat, sous une bâche et non pas à plusieurs mètres de haut. Les services municipaux et l’artiste analyseront de plus près la situation et pourront dire si la rénovation avec pause sur une autre structure est possible.

Selon le coût prévisionnel, la décision pourrait être prise de les rénover. Si les mosaïques sont restaurées, elles pourront à nouveau être implantées en ville. Cela est tout à fait envisageable à ce jour.

Les écrans d’information digitaux installés prochainement en centre-ville répondent aussi à une volonté de véhiculer une image de ville dynamique et à la volonté de communiquer différemment et de façon optimale auprès des vittellois et des visiteurs, sans pour autant polluer visuellement l’espace. Ces outils d’information, contemporains, ne viendront pas se substituer aux 4 mosaïques. Un panneau sera implanté à un seul endroit occupé jusqu’alors par les mosaïques : l’angle des rues Clémenceau, Gauffre et Poincaré.

La réfection des routes, évoquée par certains internautes, relève d’une autre politique et est réalisée selon un programme qui s’étale sur plusieurs années. Le plan prévoit une intervention d’abord en centre-ville puis dans les quartiers périphériques. En cas de demande urgente pour des raisons de sécurité (nids de poule), ALLO TRAVAUX répond à vos questions.

Avec mon équipe, nous serons très attentifs à l’évolution de ce dossier et sans nul doute, à la préservation de ce patrimoine, cher aux vittellois.»

A. B.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.