Search
jeudi 18 oct 2018
  • :
  • :

Opération de gendarmerie en présence du sous-préfet, Benoît Rochas

image_pdfimage_print

Ce lundi, s’est déroulée une opération de grande ampleur dénommée «téléphone-ceinture 2018», qui a suscité la mobilisation de cent seize gendarmes sur le département.

Sur l’Ouest Vosgien, Benoît Rochas, le nouveau sous-préfet de l’arrondissement de Neufchâteau assistait pour la première fois à ce genre d’opération, en présence du commandant de la compagnie néocastrien de gendarmerie, Audrey Cagnon.

En position sur la commune de Soulosse-Sous-Saint-Elophe, un binôme était posté en observation à l’entrée du village, pour repérer les éventuels délits d’un non port de ceinture, ou d’une conduite avec téléphone portable, ou encore de tous comportements suspects. Relié par radio, une seconde équipe des forces de l’ordre était en faction à une centaine de mètres, prêt à intervenir.

Désormais lors d’un contrôle, les informations sur un véhicule et son propriétaire sont identifiés grâce à une application «Neogend». Un outil devenu indispensable pour les gendarmes.

Pour rappel l’utilisation du téléphone portable, ou le non port de la ceinture sont des infractions sanctionnées d’un procès-verbal à 90 euros et d’un retrait de trois points.

Peu de transgressions ont été relevées sur le secteur, mais malheureusement la commandant, Audrey Cagnon, déplore néanmoins une hausse des accidents corporels par rapport à 2017.

D. S.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.