Search
lundi 24 sept 2018
  • :
  • :

Le nouveau sous-préfet, Benoît Rochas en visite à Vittel Fraîchement installé à la sous-préfecture de Neufchâteau, Benoît Rochas entame la découverte de son arrondissement.

image_pdfimage_print
Le sous-préfet Benoît Rohas (à gauche) et le député Jean-Jacques Gaultier.

Le sous-préfet Benoît Rochas (à gauche) et le député Jean-Jacques Gaultier.

A peine Benoît Rochas, le nouveau sous-préfet de l’arrondissement de Neufchâteau, a t-il pris ses fonctions (depuis le lundi 27 août), qu’il est déjà sur le terrain. Et sa première visite a été pour Vittel, avec pour guide, le député de la 4e circonscription, Jean-Jacques Gaultier, qui n’a pas manqué de montrer quelques atouts de la cité, comme les Thermes et le CPO (centre de préparation omnisport), entre autres. «Je suis sous le charme, je reviendrais c’est sûr», déclarait le serviteur de l’état.

Première nomination à ce poste, mais il y a quelques années de cela, Benoît Rochas s’était déjà vu proposer une sous-préfecture, qu’il avait refusé. «C’était pour des convenances personnels à cette époque», précisait-il. Mais visiblement les Vosges, et plus particulièrement l’Ouest vosgien, cela ne se refuse pas. «Ma nomination n’est pas vraiment une surprise car j’en avais fais la demande, et je suis ravi d’être en poste ici», informait Benoît Rochas.

Accueilli par Jean-Jacques Gaultier, ce dernier ne manquait pas d’aborder quelques dossiers épineux, tels qu’au sujet de l’eau avec la nappe des grès du Trias inférieur (GTI), la desserte ferroviaire avec le maintien de la ligne 14. «Et le loup…», s’empressait d’ajouter le sous-préfet, qui connaît bien ce phénomène, puisqu’il est originaire de Grenoble, et que cette région a été aussi confrontée à cet évènement. «Il s’est même approché du secteur puisqu’il a été vu la ferme Thénot à Contrexéville. Je rappelle qu’un budget global de 25 millions a été alloué pour faire face à ce phénomène nationale», complétait Jean-Jacques Gaultier.

«Concernant l’eau, une enquête publique va être ouverte avant la fin de l’année et les services de l’état sont parties prenantes dans ce dossier. Toutefois la date n’est pas encore connue, mais il faut que cela se fasse vite par rapport au SAGE, car il y a une date butoir qui est 2021», soulignait le député, de concert avec Benoît Rochas. Idem pour la ligne SNCF. «Une conférence de presse à l’initiative de la Région va se tenir la semaine prochaine, le vendredi 7 à Vittel, et je vous convie à y participer», prévenait Jean-Jacques Gaultier.

Quoi qu’il en soit, le nouveau sous préfet ne semble pas être effrayé par les tâches liées à sa fonction, et par les dossiers «pointus» qui se profilent. De prime abord, on sent bien qu’il est un homme de dialogue.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.