Search
lundi 24 sept 2018
  • :
  • :

Contrexéville et Vittel vendent leurs charmes… touristiques La visite du président de la commission tourisme du Grand Est, Jackie Helfgott, consolide les projets touristiques des deux stations thermales.

image_pdfimage_print

Conscients qu’il faut dépoussiérer le tourisme local et thermal, puis le dynamiser voire le rajeunir, les deux édiles que sont Franck Perry (Vittel) et Luc Gerecke (Contrexéville), ont parlé d’une même voix lors de la visite et du séjour du conseiller régional Jackie Helfgott. «Cela faisait un moment que je le tannais pour qu’il vienne nous voir sur notre territoire thermal. Il a tenu sa promesse et sa visite est très instructive», précisait le premier magistrat vittellois. On pourrait même dire fructueuse, car la Région est prête à investir dans les projets thermaux.

Après avoir visité toutes les infrastructures vittelloises, les Thermes, le parc, le CPO, le Club Med, le centre équestre et l’hippodrome.., puis celles de Contrexéville, l’établissement thermal, l’office du tourisme, le parc, le casino et son théâtre, la ZAC (ancienne base 902), le site des lacs, l’hôtel Cosmos…, la vision d’ensemble de l’élu régional était faite. «Je suis impressionné par toutes les installations qui sont mises à disposition et par le patrimoine. Je ne peux pas dissocier Vittel de Contrexéville. Les deux cités doivent marcher ensemble et jouer la complémentarité qui est fondamentale, tout en gardant lors identité propre. Il y a un gros potentiel pour le développement touristique, toutefois un énorme déficit en terme d’hébergement», confirmait Jackie Helfgott. Un constat qui a conforté les deux maires.

«L’avenir c’est le tourisme vert, le tourisme nature, le dépaysement pour des citadins et une clientèle étrangère qui soit pour toutes les bourses. Il faut aller les chercher et cela passe par des offres attractives et une bonne communication. Puis il faut un hébergement de standing de type trois ou quatre étoiles. C’est fini le thermalisme comme on l’a connu avant les années 1990. Aujourd’hui c’est le bien-être qui prime», ajoutait le président de la commission tourisme, qui a une clairvoyance juste pour l’avenir des deux stations.

Les projets de travaux

Pour Franck Perry et Vittel, le cap est d’atteindre voire dépasser les 5 000 curistes, et cela passe par des travaux d’agrandissement de l’établissement thermal. «On va aménager un troisième étage pour y installer des activités de spa et libérer de l’espace pour les cures traditionnelles», confirmait le premier magistrat qui planche également sur un travail de réflexion pour accroître la capacité d’hébergement. «Il y a maintenant une synergie entre la région et le département qui est efficace, et c’est un plus pour chercher des investisseurs. La région a un rôle de facilitateur.»

Même discours pour le maire contrexévillois, Luc Gerecke, également vice-président départemental qui envisage les mêmes efforts de rénovation pour «ses» Thermes. Des projets de travaux que le gérant, François Chalumeau a détaillé lors de la visite de l’établissement. «La venue de Jackie Helfgott fut très instructive. On voit qu’il s’intéresse à tous les territoires et cela fait la différence», complétait Luc Gerecke.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.