Search
mercredi 15 août 2018
  • :
  • :

Ça déménage avec Mademoiselle Serge

image_pdfimage_print

Sous ces airs de jeune femme de bonne famille, se cache une belle blonde décomplexée, énergique et décapante, un brun grossière mais pas vulgaire, un poil raciste mais qu’une seule fois et gentillet dans l’un de ses sketchs «Ce sera la seule allusion», précisait-elle. D’emblée, l’artiste vosgienne a mis à contribution le public par un petit exercice physique, qui permettait à Mademoiselle Serge d’enchaîner directement sur son parcours professionnel, à commencer par son premier poste d’enseignante d’éducation physique et ses aléas. De la réalité à la caricature, les deux se mêlent parfaitement pour la plus grande satisfaction des spectateurs hilares. Suivront ses périodes de monitrice de ski, l’entreprise familiale de fabrication et de vente de bonbons, la vie de famille, le mariage, sa grossesse, l’accouchement… Tout y passe ou presque, avec un humour corrosif mais tellement drôle, avec subtilité parfois à la limite de l’indécence pour les esprits mal tournés.

Mademoiselle Serge s’est aussi jouer l’interactivité avec son auditoire et comme très souvent dans les shows humoristiques, il faut un bon client, généralement dans les premiers rangs, que l’on va tenter de déstabiliser et qu’on va bien sûr faire monter sur scène. Et c’est bien malgré lui, que Benoît (bien connu des Contrexévillois et des Vosgiens) va tenir ce rôle à plusieurs reprises.

Mademoiselle Serge a prouvé qu’elle portait bien la culotte, et qu’elle a bien fait de concrétiser et vivre ses rêves d’artiste sur scène, pour son bonheur et celui de son public.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.