Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Un 34e salon qui a tenu ses promesses

image_pdfimage_print

Jean-Pierre Laurrin, président du club cartophile vittellois et organisateur du salon des collectionneurs, était visiblement satisfait de cette 34e édition. «Il y a eu pas mal de monde tout au long de la journée. Et l’exposition a suscité pas mal de curiosité et d’intérêt au point que certaines personnes et certains élus ont appris des choses sur Vittel», expliquait Jean-Pierre Laurrin.

Diana Kennedy

Parmi les exposants, à signaler deux personnalités digne d’intérêt. La première, Diane Kennedy, Née à Bale (Suisse) mais qui s’est installée dans les Vosges en 1997. Avec un tel nom, difficile de ne pas lui demander si elle avait un lien avec la fameuse famille Kenny. Il s’avère que oui, elle a bien un lien de parenté, mais très très éloigné, et se refuse de mettre cela en avant. C’est plutôt de son travail d’artiste qu’elle a envie de parler, car Diane Kennedy dessine des bandes dessinées avec la série Riverboat, et illustre également d’autres ouvrages. Outre ses talents de dessinatrice, elle est aussi aventurière, car en 2015, elle a effectué un périple de 2 700 km à pieds avec son âne Gamin, pour joindre le sud de l’Italie sur les traces d’Aldo Moro. Une randonnée de sept mois qu’elle a raconté dans un livre «Sentier Sauvage».

Bénédicte Liozon

La seconde personne est Bénédicte Liozon qui a été primée au concours Lépine pour la création d’un jeu, le Philaquiz. Un mixte entre le jeu de dada et le Trivial Pursuit et basé sur la philatélie comme son nom l’indique. Un plateau de jeu, 30 cartes questions-réponses par thème qui en comprend six, deux dés, quatre pions et c’est parti pour tester vos connaissances sur la philatélie mondiale. Pour découvrir ce jeu, et comment se le procurer, consulter le site : www.philaquiz.e-monsite.com

Toutefois les cartes postales, les plaques de muselets de champagne, les monnaies anciennes, les vieux billets, les cartes téléphoniques, les ouvrages anciens, les journaux d’antan, et les timbres…, ont également trouvé leurs amateurs soit par des achats, soit par des échanges.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.