Search
mercredi 17 oct 2018
  • :
  • :

La troisième tranche, c’est pour bientôt ! Première réunion préparatoire pour lancer les travaux de la troisième partie de la galerie thermale, qui seront le prolongement de la seconde tranche dans un style blanc «hygiéniste», comme le qualifie l’architecte, Noémie Gaineau.

image_pdfimage_print

C’était dans les promesses de campagne de Jean-Jacques Gaultier, alors candidat à la mairie, de poursuivre les travaux de la galerie thermale. Et de Franck Perry, l’actuel maire, de les réaliser jusqu’à son terme. «Nous aurons mis cinq ans pour effectuer ces travaux alors que le projet initial en prévoyait neuf. De plus les délais sont respectés, de même que le budget global estimé à cinq millions d’euros», précisait avec satisfaction, Franck Perry.

Petit retour en arrière

1ère phase de la rénovation

Mi-février 2014, les travaux de la première tranche débutaient par la partie qui allait de la Vigie de l’eau au pavillon Hépar, avec un style bien particulier, dit «Eiffel», de par ses vestiges métalliques des années 1900. Une reconstruction effectuée à l’identique qui donne un magnifique cachet à la galerie.

Un coût total des travaux de l’ordre de 1 341 207 euros, et soutenue financièrement par l’Etat, à hauteur de 407 033 euros, à travers un pôle d’excellence rural (PER). Quant à la Région, elle apportait également sa contribution pour 390 000 euros, de même que le Département pour la somme de 102 961 euros. Sans oublier une participation de 10 000 euros, au titre de la réserve parlementaire par le député de l’époque, Christian Franqueville. Parmi les initiatives locales, la Fondation du patrimoine, représentée par Jackie Frémont, lançait une souscription qui permettait de collecter 39 436 euros. D’ailleurs ces travaux étaient primés des Rubans du patrimoine, une distinction régionale.

2e phase de rénovation

Octobre 2015, la seconde tranche est lancée dans un style architectural des années 1930 et initiés par Auguste Bluysen et Fernand César, dit «Art déco». Une partie plus sobre car c’était le blanc qui prime, tant au plafond que sur les colonnes. Le coût pour cette phase était de 1 316 888 euros, et les subventions étaient moindres car l’Etat finançait à hauteur de 193 155 euros, la Région contribuait pour 177 907 euros, quant à l’aide du Département, elle était de 53 737 euros.

A venir

3e phase de rénovation

Une première réunion de chantier et de concertation avec les acteurs locaux, que sont les Thermes de Vittel représentées par Julien Bolléa, les acteurs du tourisme avec l’adjointe Nicole Charron et la directrice de la SPL (société publique locale) «Destination Vittel-Contrexéville», Véronique Lhuillier. De l’indispensable argentier de la Ville, Patrick Floquet, de Ghislaine Cossin pour Agrivair, de Jackie Frémont de la Fondation du patrimoine, de Jacqueline Verrier de la Maison du Patrimoine, et de certains commerçants dont les nuisances pourraient affecter leur activité. Puis les services municipaux, avec la présence de la DGS (directrice générale des services), Sabine Denis-Segault, de Claudie Antoine (responsable du développement touristique et de la communication), de Franck Deguisne (pour les travaux). Pour mener à bien ces échanges et établir un planning dans le respect de chacune des parties, l’architecte du cabinet nancéien Beaudoin et Husson, Noémie Gaineau, chef de projet du chantier depuis le début des travaux. La mise en œuvre est prévue à partir de septembre, pour une livraison probable en mai 2019. Quant au budget, il est fixé à 1,6 millions d’euros TTC (hors subventions), comme l’a confirmé Patrick Floquet.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.