Search
samedi 21 juil 2018
  • :
  • :

Neufchâteau – Le préfet des Vosges en patrouille avec le groupe de contact de la gendarmerie

image_pdfimage_print
Les gendarmes locaux

Les gendarmes locaux

Ce jeudi 1er mars 2018, M. Pierre ORY, préfet des Vosges et le Colonel SCHOENHER, commandant du groupement de gendarmerie des Vosges, ont rejoint la patrouille du groupe de contact de la Brigade Territoriale Autonome de Gendarmerie de Neufchâteau dans un centre commercial de la ville. Ils l’ont accompagnée dans sa mission quotidienne de développement et d’amélioration du contact avec la population et les commerçants.

Ce groupe de contact est composé de 3 sous-officiers. Son activité est essentiellement constituée de patrouilles de prévention de proximité, privilégiant les horaires décalés et les lieux propices à la rencontre de la population. Chaque membre est doté d’un équipement Neogend (smartphone ou tablette) lui permettant d’accéder instantanément aux données des fichiers informatiques sans interroger leurs collègues de la brigade.

Le Groupement de Gendarmerie des Vosges a également mis en œuvre un second dispositif d’amélioration du contact avec la population : un référent contact et un suppléant sont ainsi désignés dans chaque Communauté de Brigades et Brigade Territoriale Autonome. Ces gendarmes sont chargés d’incarner et d’animer le processus d’amélioration et de densification du contact avec la population et les élus. Ils constituent également une ressource supplémentaire à la disposition de la population pour répondre à ses sollicitations et doléances. Les demandes d’intervention urgentes  continuent à être signalées au 17 pour une réactivité optimale.

Le dispositif de groupe de contact, visant à faire reculer l’insécurité et le sentiment d’insécurité, s’inscrit dans la logique de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) lancée le 8 février dernier par le Ministre de l’Intérieur. Cette PSQ concrétise l’engagement du Président de la République pour la sécurité de la population et vise également à améliorer les conditions de travail et l’efficacité des forces de l’ordre. Pour cette réforme, le gouvernement a souhaité s’appuyer sur des propositions issues du terrain. Ainsi, les 5 grands axes de la PSQ émanent d’une large consultation nationale menée sur tout le territoire fin 2017 et de l’analyse des attentes exprimées à cette occasion.

Les 5 grands axes de la PSQ :

  • Une police et une gendarmerie aux ambitions retrouvées : des policiers et gendarmes plus nombreux sur le terrain, des forces recentrées sur leur coeur de métier => fin de la politique du chiffre et allègement des tâches administratives
  • Une police et une gendarmerie respectées : un Etat qui protège ses forces, un budget en hausse et une formation remodelée
  • Une police et une gendarmerie sur mesure : des réponses de sécurité adaptées aux spécificités de chaque territoire
  • Une police et une gendarmerie connectées : des forces de sécurité intégrant la révolution numérique et des services dématérialisés pour les usagers
  • Une police et une gendarmerie partenariales : une coopération renforcée avec les élus et les polices municipales, un lien renoué entre les forces de l’ordre et la population



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.