Search
mercredi 28 juin 2017
  • :
  • :

Contrexéville – Diffusion du film « Dompaire, une étape vers la Liberté 12-13 septembre 1944 »

image_pdfimage_print

14203243_1758206237781089_138984073789775809_n

Dans le cadre du 72ème anniversaire du débarquement et de la Libération de la France, une projection gratuite du documentaire « Dompaire, une étape vers la Liberté 12-13 septembre 1944 » au théâtre du Casino, en présence du réalisateur, ce soir à 18h30 au casino de Contrexéville. 

Produit par French Factory Production, ce film est le récit d’un des engagements les moins connus de la 2e Division Blindée, la seule bataille de chars menée et gagnée par une unité française pendant la Libération de la France. Une histoire racontée à travers les souvenirs des combattants français et des habitants du canton de Dompaire, mais également avec la parole inédite d’un vétéran allemand. Le 8 septembre 1944, la Division Leclerc (la 2ème Division Blindée) quitte Paris pour rejoindre le front et la 3ème armée du général Patton dans l’est de la France. Rapidement, dans les Vosges, les villes de Contrexéville et Vittel sont libérées. Mais le 12 septembre au soir, les éléments de tête du commandant Massu se heurtent violemment à une masse importante de blindés allemands près du village de Dompaire, à vingt kilomètres à l’ouest d’Epinal. Dès le lendemain, l’affrontement prend de l’ampleur et s’étend bientôt aux communes environnantes. Trente-six heures plus tard, l’unité blindée allemande est rayée de la carte, avec une perte impressionnante de soixante neufs chars hors de combat. Les hommes de la Division Leclerc, inférieurs en nombre et bien moins équipés que les Allemands, remportent à Dompaire, avec l’aide de l’aviation américaine, une écrasante victoire. Le général Massu évoquait d’ailleurs ce combat comme l’un des plus beaux faits d’armes de la Division. Aujourd’hui encore, pour les historiens américains, « c’est l’une des pertes les plus sévères de chars allemands en une seule journée de combat sur le front de l’Europe de l’Ouest » .




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *