Search
jeudi 23 nov 2017
  • :
  • :

Un père se bat pour la garde de ses enfants à Vittel

IMG_0851

Après la réception à son domicile d’un jugement du tribunal de Bobigny concernant la garde de ses enfants, le vittellois Sébastien Carles a décidé d’entamer une grève de la faim. Installé depuis plus d’une semaine sur la Place du Général de Gaulle avec sa voiture et une tente, ce trentenaire a décidé de tout tenter pour lutter contre ce jugement. Sa grève de la faim vient de se terminer ce samedi soir, grâce à l’aide de Christian Franqueville.

Depuis 2012, Sébastien a la garde de ses deux filles, Océanne 12 ans et Lunna 10 ans. Une décision de la justice reçue au domicile du papa attestant que les enfants devaient retourner vivre chez leur mère à Meaux dès le 6 juillet a lancé cette grève. « Il n’y a pas de logique dans ce jugement, ça fait 5 ans que mes deux enfants vivent avec moi » explique Sébastien Carles. « Ce n’est pas une garde qui a été statuée, mais un placement d’un an » poursuit ce père. En effet, la décision judiciaire a décidé de ce placement et en juillet 2017, le tribunal de Meaux devra être ressaisi et devra décider si les enfants restent chez leur mère ou retournent à Vittel, chez leur père.

« Mes deux filles ne veulent pas aller habiter chez leur mère à Meaux, elles ont leurs repères ici, elles sont scolarisées à Vittel, mais on leur impose cette décision » ajoute Sébastien. Suivi par l’assistance éducative et ayant trouvé un travail, pour un maximum de stabilité, ce papa est dans l’incompréhension la plus complète. Le maire de Vittel, Jean-Jacques Gaultier, est venu à la rencontre de ce père victime de ce jugement et a écrit au procureur de la République.

Depuis plus d’une semaine, un soutien s’est créé autour de Sébastien. Tous les jours, des personnes venaient le soutenir, « des vittellois me tiennent compagnie jusqu’à deux heures du matin, la nuit me parait moins longue » explique ce papa gréviste et ajoute « je suis suivi par une pharmacie qui me prend ma tension et la glycémie« . Ce papa déterminé ne lâchera pas et espère un mouvement du tribunal avant la date d’application de la décision judiciaire.

Ce samedi soir, le député des Vosges Christian Franqueville a convaincu Sébastien de stopper sa grève de la faim. Ce papa en colère a ainsi pu rentrer chez lui. Il continuera son combat coûte que coûte pour annuler la décision judiciaire.

Une pétition écrite a été lancée et a déjà été signée de nombreuses fois. Une page sur les réseaux sociaux ainsi qu’une pétition en ligne « Le combat d’un père » ont aussi été mises en place et plus de 1 000 signatures ont déjà été récoltées.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *