Search
mardi 27 juin 2017
  • :
  • :

Mirecourt – Demandes de subventions au programme du conseil municipal

image_pdfimage_print
(Photo: Google Maps)

(Photo: Google Maps – École Brahy)

En préambule du conseil municipal, le premier magistrat de la cité des luthiers, Yves Séjourné a annoncé la démission de Vivien Logie. Une nouvelle conseillère, Marie-Christine Humbert, prend donc place à l’assemblée délibérante. La soirée fut placée sous le signe des chiffres, passant par les différents budgets aux diverses demandes de subventions.

Afin de continuer dans la volonté de transition énergétique, la municipalité a fait une demande de subvention auprès de l’État pour la mise en place du dispositif d’appui à l’investissement local pour les communes remplissant un rôle de bourg-centre. Un  dossier a été réalisé en vue du changement des fenêtres de la mairie et de sa mise en accessibilité (410 000€), la rénovation de trois bâtiments cours Stanislas – la grange à son, la grange Gameiro et la « Maison aux volets verts »- (68 000€), l’aménagement des réserves et le contrôle de la température et de l’hygrométrie du Musée de la lutherie (170 000€) et pour finir, la reprise du chauffage, l’installation d’une centrale de traitement de l’air, l’isolation extérieure et la reprise de la toiture de l’école Brahy (493 900€).

Sur ce dernier point, l’opposition s’est interrogée sur la sélection de l’école en vue d’une rénovation. La réponse ne se fit pas attendre et Jean-François Laibe explique que « les travaux se portent sur l’école Brahy, car il y a un gros problème d’infiltrations, ce qui fait que la toiture est saturée en humidité et l’isolation ne fait plus son travail normalement. Il y a un problème de chauffage et une mauvaise qualité de l’air. Il faut que l’on traite l’air pour le dépolluer et pour le réchauffer, c’est pour cela qu’on a décidé d’installer une centrale de traitement de l’air.« 

Le sujet du bâtiment de La Fabrique situé cours Stanislas a été évoqué par Patrice Fy, qui a questionné le maire sur la non-inclusion de ce bâtiment dans ce projet et sur les échos de sa vente. « Par rapport à la dernière réunion toutes commissions, les choses n’ont pas changé, il n’y a rien de signé, nous sommes en négociation. » Un débat houleux autour de ce sujet s’en est suivi, conclu par Yves Séjourné, « la question n’est pas à l’ordre du jour, arrêtons la discussion là.« 

Outre cette demande, le conseil municipal a délibéré une demande de subvention à la DRAC et au Conseil Départemental pour le relevage de l’orgue de l’Église Notre-Dame. Cette opération doit être réalisée tous les 25 ans. Le clos et le couvert du théâtre font eux aussi partie des rénovations prévues par la commune en 2016. Afin de pouvoir élaborer le plan de financement, le conseil municipal a voté la sollicitation de plusieurs dossiers de subventions respectivement auprès de la DRAC, de la région et du département.

A.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *