Search
samedi 27 mai 2017
  • :
  • :

Le député Christian Franqueville alarme Ségolène Royal sur la présence du loup

image_pdfimage_print

Suite aux trop nombreuses attaques de loup dans l’Ouest vosgien, le député de la 4è circonscription, Christian Franqueville a décidé d’agir. Hier, il a fait part de la situation intenable des éleveurs ovins dans une lettre à destination de la Ministre de l’Environnement, Ségolène Royal. En effet, les attaques de loup ont augmenté de 350% sur ces 5 dernières années dans les Vosges, passant de 32 en 2014 à 143 victimes en 2015.

wolf-1097573_960_720

(Image d’illustration)

« Depuis plusieurs mois, j’attire l’attention des services du ministère de l’Environnement et de l’Agriculture sur la situation intenable des l’Ouest vosgien générée par la présence prédatrice du loup […] on assiste donc à une véritable recolonisation de nos territoires, notamment en plaine. Ainsi, sur le plan national, sa présence est désormais avérée sur 29 départements, contre 9 en 2010.

En Lorraine et en particulier dans les Vosges, ce phénomène d’expansion territoriale est très marqué: aussi, après être revenu dans le massif des Vosges, vraisemblablement entre 2011 et 2012, le loup est depuis deux à trois années présent jusque dans la Plaine du département. Les Vosges figurent d’ailleurs aujourd’hui tristement au 8ème rang des départements les plus sinistrés par les attaques du canidé.

Certes, face à cette évolution, le quota de loups pouvant être abattus a significativement été relevé pour la période juin 2015 – juin 2016, passant de 24 à 36, signe de votre volonté d’apporter une réponse forte à la multiplication des dommages causés dans les troupeaux. Mais lorsqu’on regarde de plus près la mise en œuvre de cet arrêté, on remarque qu’à la fin novembre dernier, 24 loups avaient déjà été abattus, quasiment exclusivement dans les départements du massif alpin. »

Le député insiste sur la tournure que prend ce dossier et qu’une « pétition intitulée « pétition pour l’élimination du loup dans l’Ouest vosgien » lancée par un maire du secteur concerné, a réuni plus de 60 élus signataires dont le Président de la Communauté de communes du Bassin de Neufchâteau. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *