Search
jeudi 24 août 2017
  • :
  • :

Travaux ferroviaires en perspective dans la plaine des Vosges

sncf_travaux

(Photo: SNCF Mobilités)

Un renouvellement de voie entre Jarville et Pont-Saint-Vincent sur la ligne 6 (Nancy-Pont-Saint-Vincent-Contrexéville-Merrey-Culmont-Chalindrey) est prévu pour le début de deuxième semestre 2016 pour un montant de 20.58 M€, ce qui représente 24 kilomètres de voie qui vont être réhabilités.

Ce chantier important nécessite une fermeture de la ligne pendant 5 mois.  Il sera réalisé de jour comme de nuit  pour optimiser le travail des agents et accélérer sa réalisation. Très majoritairement financé par SNCF Réseau, avec l’appui de l’Etat, de la Région et du Grand Nancy, il montre l’attachement des partenaires à pérenniser la ligne sur ce secteur périurbain. En effet, du 27 juin au 2 septembre, les voyageurs de cette ligne verront les TER remplacés par des autocars. Ce changement concerne, pour les Vosges, les gares de Contrexéville, Lamarche, Martigny-les-Bains, Vittel, Hymont et Mirecourt.

« 2016 sera l’année du développement du TER en Lorraine » Jacques Weill, Directeur régional SNCF Mobilités.

Le réseau ferré français est maillé de nombreuses lignes uniquement circulées par des trains de fret, permettant de desservir des entreprises embranchées, directement par le train. Ces lignes, nommées « capillaires fret », jouent un rôle stratégique dans l’activité économique des territoires. C’est pourquoi SNCF Réseau a décidé de monter un plan d’action dynamique pour inverser la tendance de vieillissement de ces lignes, qui, pour certaines d’entre elles, sont proches d’être interdites à la circulation des trains. Sur la ligne de Neufchâteau à Gironcourt, un accord financier a été conclu entre SNCF Réseau, l’entreprise O-I Manufacturing qui y est embranchée, la Région, le Département des Vosges, la Communauté de Communes du Pays de Châtenois, les Communes de Gironcourt-sur-Vraine et de Châtenois. Cet investissement considérable de 5.14 M€ permettra de remettre à niveau  l’infrastructure pour une période de 10 ans. Les travaux débuteront en fin d’année 2016 sur la base d’un planning concerté avec l’industriel pour garantir une haute qualité de service ferroviaire même en période de travaux.

sncf_travaux2

(Photo: SNCF Mobilités)

 

A.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *