Search
dimanche 25 juin 2017
  • :
  • :

Contrexéville – La e-comédie romantique « Des Amours, Désamour » au cinéma du casino Et en exclusivité !

image_pdfimage_print

Depuis plus de trois ans le cinéma du casino n’avait pas connu de projection de films. Les Bons Vivants ont remédié à cela en proposant une programmation de films non diffusés au cinéma ainsi que des avant-premières de téléfilms. C’est une première en France, et c’est le challenge que compte relever haut la main les Bons Vivants. Le but sera de proposer des films issus du e-cinéma et des courts-métrage pour maximum 1€ la séance.

IMG_7921-compressed

En ce dimanche de Saint-Valentin, c’était le lancement de cette programmation au cinéma du casino ainsi que le début de la tournée de la première e-comédie romantique écrite, réalisée, produite et distribuée par Dominic Bachy, « Des Amours, Désamour. » « C’est un film d’amour, c’est le jour J pour le visionner ! » lance-t-il aux quelques 200 personnes présentes dans la salle.

« Je pense que le e-cinéma, c’est l’avenir. J’ai passé un agréable moment et un réel plaisir à tourner ce film, j’espère qu’à votre tour, vous passerez un bon moment. » Ajoute Bartholomew Boutellis, l’acteur principal qui interprète Théo, l’apprenti magicien dans le film.

« Les gens maintenant vivent connectés. On est les premiers à lancer ce système, on croit beaucoup en internet. Les avantages de ce genre de cinéma sont la première exclusivité et le visionnage illimité du film pendant 48h. Et bien évidemment, cela coûte moins cher qu’une place de cinéma. » Atteste Dominic Bachy. En effet, le visionnage du film coûte 4,99€ sur la plateforme e-cinedistrib et est disponible durant 45 jours.

prod-compressed

(P. Jorge, D. Bachy, B. Boutellis, H. Cohen, M. Bahtit)

En plus du réalisateur et de l’un des acteurs principaux, Hervé Cohen, le compositeur de la musique principale du film et Mostepha Bahtit, chef opérateur et directeur photo ont fait l’honneur d’être présents à cette projection. Tous ensemble, ils ont pu répondre aux diverses questions du public.

« Il ne reste maintenant qu’à apprendre au public à s’adapter à cette forme de e-cinéma. Dans ce projet de plateforme de distribution, nous investissons sur les 10 ans à venir. » Précise Dominic Bachy.

Le film « Des Amours, Désamour » est visible sur le site desamoursdesamour-lefilm.com.

 

A.J.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *