Search
samedi 16 déc 2017
  • :
  • :

Contrexéville – Débat houleux sur la gestion de l’eau

image_pdfimage_print

CM_Contrex2-compressed

Outre l’orientation budgétaire abordée lors du Conseil Municipal, un autre point à l’ordre du jour sur la question de la délégation des services publics d’eau potable a fait débat. En effet, le contrat liant la société Lyonnaise de Eaux avec la commune arrive à échéance au 30 novembre. La question était donc de connaître l’avenir du monde de gestion, soit la poursuite en DSP, soit la création d’une Régie Municipale pour l’Eau. Depuis 35 ans, un contrat d’affermage est mis en place avec la Lyonnaise. Le conseil devait se prononcer sur le principe de la DSP d’eau potable. Le maire souligne que « le but est de faire baisser le prix de l’eau« . Pour la majorité un retour à la régie induira forcément une augmentation du prix de l’eau et des contraintes technico-financières comme la gestion du service et des abonnés.

Du côté de l’opposition, Jean-Pierre Fournier ne le voit pas du même œil. En effet, pour lui « ce serait un modèle pour toutes les autres communes et les amènerait à nous rejoindre, Contrexéville deviendrait un exemple ! Par ailleurs, ce serait aussi une belle mise en cohérence avec la démarche Agenda 21 et surtout, ce serait une belle preuve que certains politiques tiennent leurs promesses. »

Au moment du vote à mains levées, une très forte majorité approuve ce système de délégation avec 18 votes pour et 3 absentions. Jean-Pierre Fournier et Arlette Jaworski ont quant à eux exprimé leurs positions et ont voté contre. Pour cette dernière « le passage en régie de l’eau induit forcément une baisse du prix de l’eau, cela nous permettra aussi de retrouver des connaissances dans l’acheminement de l’eau et surtout de relocaliser des emplois. Pour moi, le budget annoncé avec un retour à la régie a été surestimé. » En effet, différents scénarios proposés par l’Agence Technique des Vosges ont été présentés. Des investissements allant de 400 000 à plus de 820 000€ et des augmentations du prix de l’eau de +6,71% à 13,1%. La municipalité s’engage avec cette nouvelle DSP d’une durée de 9 ans, de négocier les clauses du contrat afin de diminuer le prix de l’eau pour ses abonnés.

 

A.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *