Search
lundi 25 sept 2017
  • :
  • :

Hennezel – La ressource en eau dans les Vosges au coeur de l’Assemblée générale de VNE

L’Association VNE (Vosges Nature Environnement) a dressée son bilan de l’année 2015 ce samedi 23 janvier. L’assemblée générale ordinaire s’est déroulée à l’Ecolonie d’Hennezel.

P1090321 bis

(Crédit photo : VNE)

En préambule, l’association VNE a proposée une réflexion sur les atteintes à la ressource en eau dans les Vosges à partir de la politique de protection des captages et des impacts de la pollution industrielle. Concernant les captages d’une manière générale, l’insuffisance de garantie de protection de la ressource a été pointée du doigt notamment en ce qui concerne les pesticides. VNE défend le fait que l’usage de ceux-ci devrait être interdits par précaution dans le périmètre rapproché et non pas autorisés en agriculture dès lors que les seuils de dépassement dans l’eau potable ne sont pas dépassés.

En 2015, VNE s’est impliqué dans 3 dossiers importants:

  • Les captages « grenelle » ou « prioritaires » particulièrement contaminés par les nitrates et pesticides, au nombre de 11 dans les Vosges, les plans d’action en cours d’élaboration par les acteurs locaux, comme à Vicherey ou Pompierre, où des changements radicaux des pratiques agricoles sur l’aire d’alimentation doivent être mis en place afin de pouvoir réhabiliter la qualité de la ressource en eau.
  • La question de la baisse quantitative chronique de la nappe des GTI (Grès du Trias Inférieur) dans le secteur de Vittel. Cette question fait l’objet d’un SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) est en cours d’élaboration.
  • La problématique des pollutions industrielles des rivières, le cas de la Cleurie (la plus forte concentration en pesticides de Lorraine). Si la responsabilité des industriels n’est plus à démontrer, ceux-ci ne sont pas opposés à une réflexion collective sur les solutions à envisager. VNE et les élus locaux sont demandeurs auprès du Préfet de la tenue d’une table ronde.

Le président est revenu sur le fait qu’à un moment où la politique traverse une grave crise de confiance, il est important que le mouvement citoyen fasse entendre sa voix, s’organise, se fédère et infléchisse les décisions politiques à tous les échelons. Il y a en effet urgence : dérèglement climatique – effondrement de la biodiversité – pollutions en tout genre…affectent déjà de nombreuses populations et menacent non pas la planète mais la survie de l’humanité.

La préparation de la COP21, a été un temps fort pour VNE en 2015. En résumé, une année très dense. Pour 2016, l’association prévoit des actions et des projets variés comme la rénovation du site internet dans sa forme comme dans son contenu, et bien entendu la poursuite de son investissement dans les dossiers cités ci-dessus.

 

A.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *